Choisir son revêtement de sol : parquet en bois, “faux” parquet ou mosaïque ?

Il n’y a pas à dire, le sol est un élément fondamental de toute habitation. En effet, il définit le style décoratif d’une pièce presque à lui tout seul et sa beauté peut métamorphoser un logement. Le revêtement de sol doit aussi présenter des qualités de solidité, de pérennité et de résistance aux rayures. Enfin, certains revêtements de sols sont plus ou moins adaptés selon votre budget et selon l’ampleur des travaux que vous êtes prêts à entreprendre. Passons à la loupe trois des revêtements les plus fréquemment rencontrés : le “vrai” parquet en bois, le “faux” parquet en stratifié ou en PVC, et le sol en mosaïque.

Un vrai parquet en bois, le choix de la qualité

On a tendance à parler de parquet pour tous les types de revêtement de sol qui possèdent des lames. Pourtant, le “vrai” parquet est soumis à une appellation contrôlée.

Ne pas se tromper dans le choix de son parquet en bois

Selon les normes, il doit être construit dans du “bois noble” et posséder une épaisseur de minimum 2,5 millimètres. Par “bois noble”, on entend un bois massif de belle facture qui résiste aux lourdes charges et est sélectionné avec soin. Il est assez onéreux, mais représente un vrai investissement qualité. Attention toutefois : le parquet en bois est un matériau vivant qui évolue durant toute son existence. Il a tendance à se dilater, ce qui peut réellement impacter votre revêtement de sol après quelques années. Si vous recherchez un parquet en bois de très bonne qualité, choisissez des lattes fabriquées en France : on les reconnaît grâce à l’appellation “Parquets de France”. Cela vous garantit que le bois utilisé est contrôlé et qu’il libère peu de composés organiques volatils (COV). De plus, vous êtes sûr que votre parquet ne commencera pas à s’abîmer au bout de quelque temps et qu’il n’aura pas besoin de trop d’entretien pour conserver tout son lustre. Pensez aussi à la pose : si vous posez vous-même votre parquet en bois, assurez-vous que ce ne sera pas une tâche trop compliquée. Un bon fabricant sait comment vous conseiller afin de faire le meilleur choix de revêtement de sol. Il pourra notamment vous aider à faire le tri parmi les nombreuses essences naturelles de bois : sapin, chêne, bambou, liège, teck, châtaignier.

Un parquet authentique, ancien ou majestueux

Le parquet en bois a des qualités esthétiques indéniables. Il donne un côté à la fois chaleureux et authentique aux pièces. Si vous appréciez le côté très naturel du bois, sélectionnez un parquet qui possède des irrégularités et des “noeuds”. Qu’il soit clair ou sombre, il sera mis en valeur par les formes étonnantes que peut prendre le bois avec l’âge. L’idéal est de le poser “à la française”, c’est-à-dire en alternant les lattes de formes et de tailles différentes. Le rendu est riche et complexe. Sinon, il est conseillé d’appliquer dessus un vernis ou une huile pour magnifier ses variations.

Votre préférence va aux parquets anciens ? Il est vrai que ces lattes de bois usées par le passage des gens et des années ont un charme particulier. On croirait presque voir les fantômes des précédents occupants de la maison vaquer paisiblement à leurs occupations… Rassurez-vous, il n’y a pas besoin d’attendre des décennies pour obtenir un parquet ancien. Les fabricants savent comment créer l’illusion d’un parquet vieilli artificiellement. Pour cela, ils font subir aux lames des chocs et des éraflures qui font plus vrai que nature. Des produits oxydants permettent aussi de donner un côté “usé” au parquet en bois.

Les parquets en bois peuvent avoir un tout autre type d’esthétique, beaucoup plus noble et élégant.  C’est ce type de revêtement de sol que l’on retrouve dans les manoirs et les grandes demeures de type haussmannien. Si vous affectionnez ce type de parquet, tournez-vous vers des lames à l’aspect très lisse, droit et régulier. L’harmonie et l’équilibre sont les maîtres mots de ces revêtements de sol. Une finition satinée donnera un côté encore plus précieux.

Le “faux parquet”, un revêtement de sol pratique et esthétique

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de choisir un parquet en bois massif pour votre appartement ou votre maison. Malgré toutes les qualités de ce type de revêtement de sol, il ne convient pas à tous les goûts ni à toutes les bourses. La bonne nouvelle, c’est que les fabricants ont conçu des revêtements de sol “imitation parquet” très qualitatifs. Cela permet d’avoir un sol à la fois esthétique, solide et pratique à nettoyer. Petit passage en revue des principaux “faux parquets”.

Les revêtements de sol placage bois

Le placage bois reprend le principe d’un parquet contrecollé, aussi appelé parquet flottant. Il s’agit d’un revêtement de sol composé de plusieurs couches qui sont pressées ensemble. Ce type de parquet est très apprécié des particuliers car il est stable dans le temps. On peut donc varier la largeur des contrecollés sans pour autant augmenter l’épaisseur du parquet, comme c’est le cas pour les parquets en bois massif. Le revêtement de sol placage bois ressemble fortement à un parquet contrecollé, sauf que le parement de bois noble sur le dessus est plus réduit. Son épaisseur est inférieure à 2,5 millimètres, ce qui interdit de le classer dans les parquets.

Les revêtement de sol en PVC

Du PVC qui imite du bois ? Cela peut vous paraître surprenant, mais cela existe ! Les fabricants ont développé il y a quelques années ce type de revêtement de sol qui ressemble vraiment à un parquet en bois. Ses principales qualités sont d’être très abordable financièrement et d’être aisé à nettoyer et à entretenir. De plus, ces revêtements de sols dits “modulables” sont composés de lattes faciles à poser.

Les revêtements de sol en stratifié

Enfin, le stratifié est probablement le revêtement de sol “imitation parquet” le plus répandu. Il est né il y a environ 25 ou 30 ans de la volonté des fabricants de proposer une alternative au parquet en bois massif. Ce revêtement a connu un succès rapide grâce à ses nombreux atouts (résistance, économie financière, praticité d’entretien…). On le retrouve aujourd’hui dans de nombreuses habitations. Le stratifié est souvent considéré comme un parquet en bois standard, mais il ne peut pas prétendre à cette appellation. En effet, il n’est pas composé uniquement de bois noble, mais d’un alliage de différentes essences de bois. Il s’agit en réalité d’un panneau de fibres de bois qui possèdent une haute densité.

Un sol en mosaïque coloré et géométrique

On aime les sols en mosaïque qui apportent de la gaieté et de la couleur dans les maisons. Les salles de bain et les cuisines sont, bien sûr, les pièces principales où l’on retrouve de la mosaïque. Mais ne soyez pas fermé : ce type de revêtement de sol convient également à merveille aux salles à manger et aux terrasses extérieures. La mosaïque n’est pas réservée qu’aux pays méditerranéens !

La mosaïque, un art ancestral

A l’origine, la mosaïque est un art décoratif très prisé depuis l’Antiquité. Il consiste à assembler des bris de céramique, de pierre et d’émail pour former des tesselles. Ces dernières sont ensuite liées avec du mastic ou du ciment. La fresque ainsi réalisée forme des motifs qui sont fleuris, géométriques, figuratifs ou abstraits. Mais la mosaïque n’est pas seulement une oeuvre d’art et est aussi très prisée en tant que revêtement de sol ou de mur. Très esthétique, elle est généralement réalisée dans des couleurs vives et donne un côté à la fois raffiné et chaleureux aux maisons.

Quelle mosaïque choisir ?

Il existe plusieurs types de mosaïques, définies selon les matériaux qui ont été utilisés pour leur conception. La céramique est le matériau le plus apprécié pour les sols en mosaïque pour ses qualités de robustesse et de polyvalence. De nombreux procédés permettent de varier son aspect : l’émaillage, le fait de teinter les tesselles dans la masse… Ainsi, on trouve des mosaïques en céramique qui revêtent des aspects, des textures et des coloris très variés. On peut également citer les émaux, qui sont des carreaux de terre cuite recouverts d’un revêtement dur. La pâte de verre permet aussi d’obtenir de très belles mosaïques grâce à la fusion d’éclats de verre teintés dans la masse. Gros point fort : ce type de mosaïque est à la fois économique et écologique. Pour finir, certains sols en mosaïque incluent des éléments naturels, tels que des galets, des coquillages, du bois flottant…Cela permet de donner un look très “bord de mer” à sa salle de bains.

Un style décoratif apporté par la mosaïque

Halte aux idées reçues : non, les sols en mosaïque ne donnent pas obligatoirement un style “Antiquité romaine”. Selon le matériau employé et la pose, il est tout à fait possible d’opter pour des looks décoratifs très différents. Vous cherchez de l’élégance sans trop en faire? Une mosaïque de couleur neutre et à motifs d’inspiration naturelle sera idéale pour le revêtement de votre sol. Votre style est plutôt pittoresque ? Optez pour des carreaux aux motifs et aux couleurs traditionnels de la Provence pour apporter un peu de soleil dans votre salle de bain ou votre cuisine. Vous pouvez aussi miser sur un style plus fantaisiste avec des couleurs très vives, comme du rose, du jaune canari ou du bleu ciel. Ce type de revêtement de sol s’accorde obligatoirement avec des murs aux tons sobres, pour ne pas être ébloui en entrant dans la pièce… Les appartements ou les maisons de style contemporain trouveront également leur compte avec un sol en mosaïque. En effet, il est possible de miser sur des lignes graphiques et des motifs épurés pour donner un côté presque futuriste à son sol. Accentuez cet effet avec des couleurs tendance, comme le vert d’eau ou le gris. Vous pouvez également tout à fait choisir un revêtement en mosaïque dans les tons noir et blanc, comme si votre sol devenait un damier. En règle générale, les petits carreaux sont recommandés pour un look plus moderne et contemporain. Les grands carreaux jouent plus sur le côté “artisanal” et sont souvent privilégiés dans les habitations de type traditionnel.

Jumbo Bag : le spécialiste du pouf qui s’adapte à toutes vos envies !

Jumbo Bag est une marque française de poufs XXL de haute qualité, alliant confort et bien-être. Ces coussins géants, déclinés en version flottante (piscine) sont proposés dans un choix varié de formes, de couleurs et de motifs.

L’art du confort sans frontières !

Pierre Coreggi n’a que 23 ans lorsqu’il crée son entreprise en 2009, après des études en commerce international et en marketing… Passionné de design et de décoration, il se lance dans la création de poufs de haute qualité, où la notion de confort est un critère essentiel, à chaque étape de la conception. Son objectif : « offrir une solution de confort optimal, en tout lieu et pour tout le monde » en proposant des produits au meilleur rapport qualité/prix. En plus du design produit, Pierre Coreggi source les matières premières en sélectionnant les meilleurs fournisseurs qui vont l’aider à créer ses collections de poufs (partenariat solide avec une usine allemande, leader sur le marché).

Des poufs nomades parfaits, pour vos moments de détente

Spécialisée dans la création et la vente de poufs géants, la marque Jumbo Bag propose une gamme complète de produits à la fois pratiques, confortables et tendance. Première marque à commercialiser des coussins imperméables et entièrement déhoussables en France, Jumbo Bag se démarque avec des produits de haute qualité, répondant à des caractéristiques techniques très élevées.

De fabrication allemande, le pouf Jumbo Bag est conçu avec des billes d’ameublement en polystyrène de qualité supérieure pour le remplissage, gage de longévité du produit, qui lui donnent son design et son confort. Le plus ? Le pouf s’adapte à la morphologie de la personne et épouse la forme du corps grâce aux billes pour offrir un confort parfait ! Que ce soit au coin du feu, dans son jardin ou sur l’eau : ce mobilier nomade s’utilise aussi bien à l’intérieur comme à l’extérieur.

Facile d’entretien : les utilisateurs peuvent changer la housse du coussin sans changer les billes de polystyrène.

Lancement de notre nouvelle gamme Velvet

Vos coussins géants évoluent ! Jumbo Bag vient de lancer sa nouvelle gamme Velvet, en velours extrêmement doux afin de vous offrir encore plus de douceur et de confort. Conçus en velours épais et élégant, les coussins Velvet apportent une touche de raffinement et de glamour à votre intérieur.

Polyvalent, le coussin géant Velvet peut parfaitement se substituer à votre canapé pour vos moments détente et cocooning au coin de la cheminée, grâce à son assise ergonomique ou alors servir de repose-pieds…

La gamme Velvet est disponible en 5 formes différentes (le Jumbo : un coussin géant 130×170 cm, le William : un pouf poire 80×130 cm, le Pablo : un pouf « cube » 40x40x40cm, le Marilyn est un pouf rond 40xdia 50cm et le Celeste : un ballon de gym gonflable recouvert d’une enveloppe velours) déclinés en 7 coloris tendance qui vont sublimer l’aspect du velours : Onyx, Rouge Scarlett, Dragée, Sauge, Bleu Paon, Terracotta et Curry.

Velvet bénéficie de la certification Oeko-Tex (conçu dans le respect de l’environnement).

À-propos de Jumbo Bag

Jumbo Bag est une petite entreprise à taille humaine basée à Toulouse créée par Pierre Coreggi. L’équipe –restreinte- est très impliquée dans toutes les étapes de la conception et de développement du produit jusqu’à la livraison sur le marché. Nos produits sont fabriqués en Allemagne et s’adressent aussi bien à des hôtels de luxe qu’à des clients ayant une piscine/jardin.

www.jumbobag.fr

Heytens : Stores et rideaux sur-mesure

Porte fenêtre, baie vitrée, fenêtre hors norme… Quel que soit votre type de fenêtre, heytens a la solution ! Stores bateaux, vénitiens, enrouleurs, plissés, rideaux, voilages, panneaux japonais, …

Découvrez dès maintenant notre nouvelle collection

Heytens imagine une maison qui ne manque pas de style ! Chaleureuse et dans l’air du temps, elle s’inspire des tendances du moment décryptées par nos stylistes. Inspirez-vous de nos collections exclusives pour donner vie à votre déco !

Service à domicile

Confiez-nous votre projet, heytens s’occupe de tout. Avec la prise de rendez-vous en magasin ou à domicile, nos décoratrices se consacrent exclusivement à votre projet. Nous prenons les mesures de nos fenêtres et pour vous assurer un résultat impeccable, nous installons votre projet.

www.heytens.fr

Traitement de l’eau, pour une eau de qualité

La France est le pays où l’eau du robinet et le produit d’alimentation le plus surveillé et réglementé. Pourtant, différentes techniques et méthodes de traitement de l’eau du robinet sont présentes sur le marché et font parler d’elles. Étonnant ? Pas vraiment ! Car même si, par obligation légale, l’eau qui alimente les foyers, et pour laquelle chacun paye une facture, est nécessairement potable, elle ne satisfait pas nécessairement aux exigences que nous avons, et sa qualité n’est pas la même partout, mais varie beaucoup d’une région à une autre.

L’eau potable n’est pas forcément bonne !

Selon la loi et les normes en vigueur, l’eau potable ne contient ni microbes, ni virus dangereux pour la santé, ni substances en quantité supérieure aux normes établies : nitrates, phosphates, pesticides, plomb… Raison pour laquelle elle subit le plus souvent de nombreux traitements avant d’être distribuée dans les foyer. Ainsi proposée, elle est effectivement utilisable par le consommateur. Cela n’exclut pas que l’eau potable distribuée contienne encore certaines substances indésirables en faible quantité. Par ailleurs, l’état des canalisations et réseaux de distribution, internes ou non aux bâtis, peuvent être de mauvaise qualité et agir sur les propriétés de l’eau. De plus, l’eau peut s’avérer trop douce et entraîner la corrosion des appareils ménagers et des tuyauteries, etc. Ajoutons que pour la consommation, l’eau est aussi affaire de goût, et 40% des Français trouvent que l’eau du robinet est mauvaise, même quand la pureté n’est pas mise en doute, tant par le goût ou la couleur que par l’odeur ou même la teneur en certains éléments (traces de nitrates, sulfates, fer…).

Pourquoi traiter encore plus l’eau du robinet ?

Fondamentalement, acheter de l’eau en bouteille est une aberration là où l’eau du robinet peu à moindre coût et très facilement être améliorée et alors que les plastiques des bouteilles sont des polluant très problématiques. La plupart des eaux du robinet peuvent être améliorées pour offrir une excellente qualité, de manière plus économique que l’achat de bouteilles. Maison pour savoir Comment traiter, il faut savoir Pourquoi. Voici les trois principales raisons :

  • Agir contre le calcaire et les problèmes qu’il pose. L’adoucisseur est adapté, sauf pour l’eau de boisson ou la cuisine, ou plus globalement l’appareil anti tartre ou détartreur.
  • Améliorer la qualité générale. Filtration, Osmoseur et Rampe UV sont les appareils adaptés. Si la carafe filtrante convient pour l’eau de boisson, la cartouche filtrante permet une filtration sur robinet ou filtration sous évier. Le filtre à charbon actif et le filtre sur sable sont aussi utilisables, le dernier convenant aussi pour piscine, spa et aquarium. L’osmoseur s’utilise pour l’eau de cuisine et de boisson, comme la stérilisation par UV. Celle-ci s’utilise aussi pour salle de bain et aquarium, et aussi comme complément à l’ozonation pour piscine et spa.
  • Donner bon goût, bonne odeur, bon aspect. Les solutions sont notamment dans la Filtration par cartouche, la reminéralisation/dynamisation, l’Osmoseur et l’Ozonisation (ou ozonation). L’ozonisation ou un combiné de plusieurs procédés convient à tous les usages, de l’eau de boisson à celle de l’aquarium via l’eau du lave-linge ou de la salle d’eau.

Préparez tous vos plats sur un plan de travail en pierre et avec un piano de cuisson

Les amateurs de cuisine connaissent l’importance de posséder le bon matériel, mais qu’en est-il des bons équipements ? Sans aller jusqu’à refaire sa cuisine de fond en comble, il est conseillé d’investir dans des structures performantes et durables. Focus sur deux éléments incontournables pour une belle cuisine, le plan de travail et le piano de cuisson.

Les plans de travail en pierre, un choix de qualité

Si vous faites construire ou rénover votre cuisine, la question du plan de travail se pose forcément. En effet, cette structure est vitale pour pouvoir découper ses aliments, poser son petit électroménager et préparer ses recettes. On pourrait même dire que le plan de travail est la partie la plus utilisée de votre cuisine. Il n’existe pas de plan de travail parfait : tout dépend de vos préférences esthétiques, de votre budget et de l’aspect général de votre cuisine. Au-delà de l’aspect décoratif, retenez aussi que votre plan de travail doit présenter des qualités de solidité, de longévité et de résistance aux rayures et à l’usure. Il doit également pouvoir se nettoyer et s’entretenir facilement.

La pierre naturelle

Les plans de travail les plus appréciés sont généralement conçus dans des matières nobles, notamment comme la pierre. La pierre naturelle est un matériau très élégant qui présente de grands avantages. Il donne un cachet indéniable à votre cuisine et apporte un côté haut de gamme à tous les intérieurs. Sa plus grande qualité est sa pérennité : un plan de travail en pierre naturelle vous suivra pour toute la vie, ou presque. Bien sûr, son prix est assez onéreux par rapport à des matériaux comme le stratifié. Toutefois, c’est un investissement de qualité que vous ne regretterez pas au bout de plusieurs années.

Le granit

Le granit fait partie des plans de travail en pierre les plus intéressants. C’est un matériau extrêmement solide et résistant, qui ne craint ni les éraflures ni la chaleur. Le granit est esthétique et se décline dans une belle variété d’aspects : veiné, poli, satiné, lisse, uni, coloré, moucheté… Son prix varie selon sa provenance et ses caractéristiques. Option plus économique, on peut lui substituer du granit reconstitué. Côté entretien, le granit ne supporte pas les produits abrasifs et se nettoie à l’eau et au savon.

Le quartz

Le quartz est une pierre reconstituée très intéressante pour construire un plan de travail. Composé à 92% de poudre de quartz et de résine acrylique, ce matériau est encore plus résistant aux chocs et à la chaleur que la pierre naturelle. Pas de problème de taches d’aliments ou de produits nettoyants avec le quartz. Vous pouvez trouver des plans de travail dans diverses couleurs grâce aux pigments décoratifs intégrés au matériau. Le quartz a tendance à perdre un peu de sa brillance au fil du temps, il convient donc de l’entretenir avec les produits appropriés. Son prix est assez élevé sans être inabordable.

Pourquoi opter pour un piano de cuisson ?

Un piano de cuisson, c’est un peu la version haut de gamme de la cuisinière. Cet équipement utilisé par les restaurateurs professionnels est depuis quelques années entré dans la cuisine des particuliers. Les pianos de cuisine sont particulièrement appréciés de ceux et celles qui adorent cuisiner ainsi que des familles nombreuses. Et pour cause : ils sont très polyvalents et permettent de concocter entrée, plat et dessert en même temps !

Une cuisinière version XXL

Comme une cuisinière standard, le piano est composé d’une partie supérieure avec des plaques de cuisson et d’une partie inférieure qui accueille le(s) four(s). Sauf que les proportions sont agrandies avec jusqu’à 8 foyers à gaz ou à induction, jusqu’à cinq fours, une plancha, un wok, des espaces de rangements… Il fonctionne généralement à l’électricité, mais parfois aussi au gaz ou aux énergies mixtes.
Bien sûr, il vous faudra disposer d’une certaine place dans votre cuisine car les dimensions d’un piano de cuisson vont de 90 centimètres à 1,50 mètre de large. Cela représente un certain investissement, autant en termes de finances que d’aménagement intérieur. Cependant, le jeu en vaut la chandelle car un piano de cuisson est un équipement de grande qualité, qui vous suivra pendant des décennies.

Vintage ou contemporain ?

Côté décoration, le piano de cuisson a souvent un style vintage qui plaît beaucoup. Ses portes en fonte vitrifiée, sa silhouette harmonieuse et ses coloris tranchés, comme le vert, le bordeaux, le bleu ou le noir, ne passent pas inaperçu dans votre cuisine. Toutefois, pour convenir à tous les goûts, des modèles beaucoup plus contemporains ont vu le jour. En acier inoxydable, avec des finitions en bronze, en chrome ou en laiton, le piano de cuisson donne une allure épurée et moderne à votre cuisine. Ces modèles se rapprochent de ce que l’on peut voir dans les cuisines des professionnels. Il est même possible de demander à faire concevoir son piano sur mesure : choix des matériaux, personnalisation des boutons et des poignées, colori particulier…

Comment bien choisir son radiateur ?

Le radiateur électrique fait partie des modes de chauffage les plus appréciés des consommateurs. En effet, il offre une bonne performance énergétique, une grande fiabilité, et peut être très esthétique. Il existe de nombreuses sortes de radiateurs électriques qui répondent à tous les besoins et s’adaptent aux différents budgets. Pour bien choisir votre mode de chauffage, il faudra réfléchir à la superficie de votre habitation, à vos habitudes et à  vos envies décoratives. Petit tour d’horizon du radiateur électrique.

Les différentes technologies de chauffage des radiateurs électriques

Les radiateurs électriques se divisent en plusieurs catégories selon la manière dont ils chauffent.
Les radiateurs rayonnants, aussi appelés radiants, diffusent la chaleur par un principe de rayonnement. On parle de rayons infrarouges longs si la chaleur est produite par une plaque en aluminium alimentée par des rayonnements électriques. Les lampes halogènes sont un autre type de radiateur radiant, grâce à des rayons infrarouges courts. Les radiateurs rayonnants offrent un bon confort de chauffe avec un ressenti comparable à celui des rayons du soleil. Toutefois, ils peuvent déplaire à certaines personnes qui n’aiment pas la sensation de chauffe trop intense.
Les radiateurs électriques convecteurs fonctionnent en créant des mouvements d’air. Concrètement, l’air est chauffé par une résistance électrique et diffusé dans la pièce. Il est remplacé par de l’air froid qui est à son tour chauffé par la circulation des gazs. Ce type de chauffage est apprécié car il réchauffe très vite une pièce. Cependant, il présente l’inconvénient d’assécher l’air de la maison et de soulever les poussières.

Les radiateurs à inertie sont une bonne option car ils sont économiques au niveau énergétique. La chaleur est stockée dans un matériau solide (céramique, pierre volcanique, stéatite…) ou dans un fluide dit caloporteur. Ainsi, le radiateur ne s’arrête pas de chauffer dès que l’électricité est coupée. Ils mettent toutefois un peu de temps à se mettre en route. Encore plus performants, les radiateurs à accumulation emmagasinent la chaleur la nuit et la restituent le jour, même sans être allumés. Ils sont composés de matériaux réfractaires qui permettent ce tour de force. Ce sont donc des radiateurs extrêmement économiques, mais assez encombrants en terme de taille.

Les radiateurs soufflants sont généralement des systèmes de chauffage d’appoint. L’air est chauffé par un système de soufflerie et par une résistance électrique. Ce type de chauffage monte vite en puissance, mais a une faible portée.
Enfin, les radiateurs à chaleur douce sont composés de deux éléments : une façade rayonnante alimentée par une résistance et un coeur à inertie alimenté par une deuxième résistance. Souvent composés de fonte ou d’aluminium, ils sont économiques et procurent une agréable sensation de chauffe. De plus, ils permettent d’augmenter rapidement la température de la pièce.

Quel radiateur pour quelle pièce de la maison ?

Avant de choisir quel radiateur installer chez soi, il faut d’abord réfléchir à son emplacement. En effet, selon la fonction de la pièce de la maison et la manière dont elle est isolée, vous n’allez pas adopter le même mode de chauffage. Il y a quelques évidences à respecter : les pièces à vivre nécessitent un très bon chauffage alors que les pièces moins fréquentées pourront être plus “fraîches”. Pour le salon, la salle à manger et les chambres, privilégiez donc un radiateur à inertie (fluide ou sèche) ou à chaleur douce. L’entrée, le couloir et les chambres d’amis, étant des lieux où vous passez moins de temps, peuvent être chauffés avec un radiateur à panneau rayonnant. La cuisine se prête bien à tous les types de chauffage. Quant à la salle de bain, elle demande un haut niveau de chauffage auquel peut remédier un radiateur soufflant couplé à un sèche-serviettes électrique par exemple.

Bien sûr, la disposition des radiateurs selon la fonction des pièces n’est pas le seul facteur à prendre en compte. Vous devrez aussi calculer la puissance de votre système de chauffe selon la superficie des pièces, leur isolation et leur exposition au soleil. Tout dépend aussi des températures hivernales habituelles dans votre région et de votre degré de tolérance au froid.

Réglage, programmation et pilotage du radiateur électrique

Les radiateurs électriques comprennent tous un thermostat qui permet de maintenir la température au niveau désiré. Les thermostats mécaniques sont les plus basiques, alors que les thermostats électriques et numériques permettent un plus haut degré de précision. Les radiateurs électriques les plus modernes sont équipés d’un programmateur et d’une fonction de pilotage intelligent. Ces appareils détectent quelles sont vos habitudes de consommation, mais aussi si vous êtes présent dans la pièce et si une fenêtre est ouverte. Le confort d’utilisation est très grand pour les habitants de la maison qui ressentent en permanence une température agréable dans chaque pièce. De plus, ce type de pilotage intelligent permet de réduire considérablement la facture d’énergie.

Bien se chauffer avec un poêle à bois ou une cheminée avec insert

L’hiver se rapproche à grands pas et avec lui la nécessité de chauffer son intérieur. Vous venez d’emménager ou vous avez décidé de changer d’appareil de chauffage ? Le choix peut parfois être difficile entre un poêle à bois ou une cheminée à insert. Ces alternatives offrent toutes les deux des avantages et des inconvénients, qui doivent se départager selon plusieurs facteurs. Passons en revue les caractéristiques de chacun de ces modes de chauffage.

Le poêle à bois, efficace et autonome

Le chauffage au bois est très en vogue ces dernières années pour des raisons évidentes d’économie, d’écologie et d’investissement sur l’avenir. De plus, il apporte une atmosphère douillette et chaleureuse très agréable dans la maison. Le poêle à bois fait partie des solutions de chauffage au bois les plus appréciées. Ce corps de chauffe indépendant et habillé est ce qu’on appelle un foyer fermé. Cela signifie que, contrairement à un foyer de cheminée ouvert, il présente des avantages de rendement de chaleur, de sécurité et de propreté. Le poêle à bois s’utilise avec des granulés ou des bûches, une énergie verte renouvelable. Ce mode de chauffage s’est démocratisé dans beaucoup de maisons car il est compact et donc adapté même aux petits espaces. Il peut servir de chauffage principal si la surface d’habitation n’est pas trop grande. Sinon, il faudra le considérer comme un chauffage d’appoint et le coupler à des radiateurs par exemple. Les poêles à bois sont souvent très esthétiques et ont un côté vintage attractif. Certains modèles sont bien plus contemporains et vont à merveille dans un intérieur moderne. La gamme de couleurs est très large et convient à tous les goûts et tous les styles décoratifs.

Dans quelles conditions utiliser un poêle à bois ?

Pour acquérir un poêle à bois, votre habitation doit absolument posséder un conduit de cheminée en bon état. Si ce n’est pas le cas, un professionnel doit impérativement procéder à son installation et à sa révision. Un poêle à bois est globalement plus onéreux à l’achat qu’un insert et doit être entretenu plus régulièrement. Un contrôle du conduit de cheminée doit être effectué une fois par an. Toutefois, les poêles à bois disposent d’une très bonne autonomie pouvant aller jusqu’à 12 heures de chauffe. Placés dans la pièce de vie principale  de la maison, ils apportent du charme et un confort très appréciable. De plus, les poêles à bois modernes incluent un système programmable et automatique. On peut régler la température à son gré tout comme sur un radiateur et varier l’intensité de la flamme. Il est aussi possible de programmer l’allumage du chauffage et de décider qu’il s’éteindra si une certaine température a été atteinte dans la pièce par exemple.

L’insert, la touche de modernité de votre cheminée

De nombreuses personnes disposent d’une cheminée dans leur maison, mais ont renoncé à utiliser ce mode de chauffage au quotidien. En effet, le chauffage au feu de cheminée ouvert entraîne énormément de déperdition de chaleur et des débris de cendres salissants. Une solution innovante et adoptée par de plus en plus de particuliers consiste à installer un insert dans sa cheminée. Ainsi, le foyer est fermé par une porte vitrée et encastré dans l’âtre. L’air  froid est capté par le bas de l’insert, réchauffé puis ventilé par une trappe située en haut de l’insert. Le rendement de ce mode de chauffage est beaucoup plus intéressant, avec des performances énergétiques de l’ordre de 70 à 80%. Autre avantage, un insert peut permettre de chauffer les différentes pièces et même les différents étages de votre maison. Pour cela, il faut le munir d’un répartiteur qui permet la diffusion de l’air chaud. Par contre, l’insert n’a pas d’inertie, contrairement à un poêle. Cela signifie que la chaleur s’arrête presque tout de suite après l’avoir éteint.

Dans quelles conditions utiliser un insert ?

La condition impérative pour installer un insert est de disposer déjà d’une cheminée, utilisée ou non. Si vous faites construire, vous devrez procéder à l’installation de l’âtre en plus de l’insert. Cela demandera forcément un coût assez important et nécessitera l’expertise d’un professionnel. Toutefois, les frais d’entretien de l’insert tout au long de l’année sont minimes. Pour limiter au maximum l’entrée d’air froid, il faut s’assurer que l’insert soit installé exactement aux bonnes dimensions de la cheminée. Ainsi, il fournira la meilleure chaleur possible et n’entraînera pas de déperdition d’énergie. Un des gros avantages de l’insert, c’est sa portée esthétique. Le feu de cheminée fait souvent rêver car il est associé à des valeurs de repli sur sa maison et sur sa famille, de douceur et de convivialité. L’insert, grâce à sa porte vitrée, permet d’admirer la flamme sans en subir les inconvénients. De plus, il permet d’ajouter une facette très moderne à une maison un peu vieillotte. Il cumule les bénéfices de la tradition et de la modernité dans un seul système de chauffage.